Rameurs, ramez

L’aube se lève derrière le mur imposant et torturé de la Cordillère, une vision nette de pics sombres dont les pentes abruptes reposent sur un imposant piédestal boisé prenant racine à même le rivage. Parmi eux, la tête blanche de Higuerota se dresse majestueusement sur le fond bleu. Des amas nus d’énormes rochers saupoudrent de minuscules points noirs le manteau de neige lisse.

%d blogueurs aiment cette page :